Patients et familles

 

La recherche clinique réalisée dans le service vise en particulier à l’amélioration de la qualité des soins et de la prise en charge des malades. Les résultats de ces travaux font l’objet de publications scientifiques.

Les médecins du service peuvent proposer à vous la participation à une étude de recherche médicale, portant sur un dispositif médical participant au diagnostic ou au traitement ou sur une ou plusieurs stratégies médicales de prise en charge d’une maladie. Ces travaux de recherche, le plus souvent multicentriques (menés conjointement dans plusieurs services de chirurgie cardiaque en France ou à l’étranger), visent à améliorer la qualité des soins. Ils sont actuellement régis en France par la transposition en droit Français de la directive européenne de 2001 (loi du 9 aout 2004, décret du 26 avril 2006, arrêté du 9 mars 2007). Ces lois définissent précisément le cadre de la recherche biomédicale et protègent les patients. Aucune étude ne peut par ailleurs être menée sans l’accord préalable d’une part d’un Comité de Protection des Personnes (CPP) et d’autre part du malade ou à défaut de l’un de ses proches si le malade est lui- même temporairement dans l’incapacité de s’exprimer (coma, sédation…). Ce consentement est toujours recueilli par écrit sur un formulaire spécifique. Bien sûr votre proche ou vous-même êtes à tout moment libres de refuser de participer à la recherche ou de retirer ultérieurement votre accord si vous l’aviez initialement donné.

Professionnels de santé

Les études de notre service sont plutôt des études cliniques pour évaluer l’efficacité, la tolérance et la sécurité d’une méthode diagnostique ou d’un traitement. Elles permettent d’avoir des nouvelles connaissances scientifiques pour mieux soigner les patient(e)s.

Les études sont dans les domaines suivants :

Chirurgie valvulaire :

Les nouvelles prothèses valvulaires chirurgicales font l’objet d’études de suivi pour mieux connaitre leur résultat :

  • Valves inspirais résilia (Edwards lifesiences) qui est une valve tissulaire avec anneau expansible (compatible avec implantation valve in valve percutané, la technologie VFit) et un revêtement anti-calcifiant est l’objet d’étude dès le septembre 2020 pour une durée de 15 ans.
  • Valve Perceval (LivaNova) une valve aortique biologique sans suture
  • Valve Avalus (Medtronic) une valve tissulaire avec armature

En terme d’enseignement cette activité a été incluse dans le Diplôme Universitaire de chirurgie valvulaire

Chirurgie valvulaire aortique percutanée :

Avec l’équipe pluridisciplinaire de l’Institut ayant en charge le programme de valve aortique percutanée, nous participons aux registres nationaux comme : France TAVI (Inclusions et suivis) et la base de données de la Haute Autorité de Santé.

Chirurgie coronaire :

Le service de chirurgie cardiovasculaire du GHPS est reconnu pour ses engagements sur la qualité des actes opératoires. A ce but nous avons mis en place une Étude clinique multicentrique non interventionnelle de mesure des flux coronaires par doppler en peropératoire nommé l’étude EFCAD.

Depuis quelques année Le système VeriQC™ Mira Q (Medistim/surg-i-tech) est utilisé en peropératoire pour vérifier le débit sanguin à travers les pontages coronariens et guider le chirurgien sur l’efficacité des pontages coronariens réalisés. Les sociétés savantes recommandent l’utilisation de cet outil pour vérifier la qualité hémodynamique des anastomoses.

Cette étude a pour but d’étudier l’impact de l’utilisation systématique de la mesure des flux coronaire pendant la réalisation de pontages aorto-coronariens.

Près de 15 centres de chirurgie cardiaque en France sont sur le registre de l’étude EFCAD.

Transplantation cardiaque :

Depuis la réalisation de la première transplantation cardiaque en Europe, en 1968 par le Professeur Cabrol, le service de Chirurgie Cardiaque du Groupe Hospitalo-Universitaire de la Pitié-Salpêtrière a toujours été leader dans les domaines de la transplantation cardiaque.

Le service effectue actuellement 80 % de l’activité de l’Ile de France et 20 % de l’activité française.

En ce moment nous poursuivons plusieurs l’études cliniques comme :

  • Développement et validation de scores de risque post-greffe pour chaque type d’assistance circulatoire à la greffe. Le but de ce projet est de comparer la discrimination de scores de risque propre à chaque type d’assistance circulatoire à celle d’un modèle général pour tous les patients. Collaboration Cedars-Sinai, Paris Transplant Group et Pitié-Salpêtrière. Analyse de la cohorte UNOS.
  • Développement et validation d’un score de risque de rejet humoral. Le but de ce projet est de développer un score de risque permettant de stratifier le risque de rejet humoral pour chaque biopsie endomyocardique afin de limiter le recours à cet examen invasif. Collaboration Cedars-Sinai, Paris Transplant Group et Pitié-Salpêtrière.
  • Évaluation de l’efficacité / sécurité de l’éculizumab chez les patients à haut risque immunologique. Comparaison des évènements post-transplantation (survie, rejet d’allogreffe, coronaropathie du greffon) entre une cohorte américaine (Cedars-Sinai) de patients greffés avec anticorps dirigés contre le greffon et traités par éculizumab à une cohorte de patients de la Pitié, à risque immunologique équivalent, pris en charge de façon standard par plasmaphérèses et immunoglobulines polyvalentes.
  • Analyse de la signature moléculaire du rejet d’allogreffe par analyse de biopsies endomyocardiques fixées en paraffine par la technologie NanoString. Le but est d’établir une cartographie moléculaire du rejet d’allogreffe afin d’établir des classifiers moléculaires du rejet permettant de raffiner le diagnostic anatomopathologique de rejet d’allogreffe. Collaboration Paris Transplant Group, Pitié-Salpêtrière, HEGP, Padova, Cedars-Sinai.
  • Mort subite chez le patient transplanté. Analyse d’une cohorte prospective multicentrique (Pitié-HEGP) afin de déterminer l’épidémiologie précise de la mort subite et ses déterminants après transplantation cardiaque.
  • Analyse du pronostic fonctionnel après transplantation cardiaque chez les patients transplantés sous ECMO. Étude monocentrique – Pitié-Salpêtrière.
  • Analyse de l’épidémiologie et des complications associées aux infections à CMV après transplantation cardiaque. Étude monocentrique – Pitié-Salpêtrière.
  • Évaluation l’efficacité d’n nouveau glacière de transport d’organe (Xvivo)

Assistance circulatoire :

Le service de Chirurgie Cardiaque est le centre ayant la plus importante expérience du cœur artificiel total sur le plan international. Il est également reconnu pour son expérience de l’assistance mono gauche et l’utilisation de l’Assistance de Courte Durée type d’ECMO.

  • Études cliniques pour analyser les nouveaux développements liés à l’utilisation extensive de l’ECMO tant dans le cadre de l’UMAC (Unité Mobile d’Assistance Circulatoire) que des indications et en particulier : ressuscitation, arrêt cardiaque extra et intra hospitalier et plus récemment, donneur à cœur arrêté (en collaboration étroite avec le réveil et le service de Transplantation rénale et hépatique du Groupe).
  • Évaluation des nouveaux systèmes d’Assistance mono ventriculaire gauche avec étude de la qualité de vie lors du retour à domicile (Heartmate III, Jarvik 2000 , Heartware).
  • Évaluation des nouveaux systèmes d’Assistance bi ventriculaire (CARMAT, Berlin heart)
  • Poursuite de la participation au STIC : DAVIRAD (assistance mono ventriculaire gauche et retour à domicile)
  • Évaluation des nouveaux systèmes d’Assistance mono ventriculaire de court dure, Ecpella

Anesthésie et réanimation de chirurgie cardiaque :

Nous sommes impliqués étroitement avec l’équipe de Réanimation de l’Institut dans plusieurs études :

  • VECAR : maintien de la ventilation mécanique en per CEC
  • ALDOCURE : spironolactone pour prévenir la FA post opératoire
  • EXACTUM : prévention du delirium post opératoire par dexmedetomidine
  • NAPaR : registre aprotinine

Envie de collaborer avec notre service pour un projet de recherche ?

Si vous avez un projet de recherche et que vous pensez que notre Service de Chirurgie Cardiaque permettrait de le réaliser, n’hésitez pas à contacter notre secrétariat :  chirurgie.cardiaque.psl@aphp.fr

L’institut de cardiologie travaille au quotidien en collaboration avec l’ICAN (Institute of Cardiometabolism and Nutrition) et l’Université de la Sorbonne.

ICAN
logo-1