Pitié-Salpêtrière - service de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire

 

 


Le jour de l’intervention :

Après votre deuxième préparation pré-opératoire et votre pré-médication, les brancardiers vous transporteront au bloc opératoire.

Le bloc opératoire :

Il comprend 7 salles d’opération et l’équipement pour réaliser toutes les interventions de chirurgie thoracique et cardiovasculaire.

L’activité chirurgicale du service comporte un programme planifié, et environ 25% d’urgences. En effet, l’existence d’une instabilité hémodynamique ou d’une pathologie entrainant un risque vital imposent une intervention chirurgicale dans les plus brefs délais.

L’origine géographique des patients est variable : Ile de France, province, étranger.

La salle hybride :

Récemment transformée avec l’installation d’un arceau d’imagerie de type « coronographique », on y réalise des implantations de valves aortiques percutanées et les endoprothèses aortiques dans des conditions optimales d’imagerie et de sécurité pour les patients.

L’accueil au bloc :

Les infirmières et médecins du bloc opératoire portent une tenue spécifique comprenant un masque et une cagoule, afin d’éviter les contaminations.

Après vous avoir accueilli, les infirmiers vous installeront sur la table d’opération. Ils s’assureront du parfait déroulement de toutes les étapes de votre intervention. Des électrodes (pastilles autocollantes) seront appliquées sur votre corps pour suivre votre rythme cardiaque, et une perfusion sera posée afin d’administrer les produits nécessaires à votre anesthésie.

Après avoir positionné un masque à oxygène pour vous aider à respirer, l’anesthésiste injectera les drogues qui vous endormiront. Quand vous vous réveillerez, vous serez en réanimation ou en unité de soins intensifs.

Durant l’anesthésie, vous serez placé sous respiration artificielle grâce à un tube placé dans la trachée. Une sonde urinaire et plusieurs cathéters seront mis en place.

Pendant l’intervention, vous serez étroitement surveillé par l’équipe d’anesthésie : médecins, infirmiers, et également les perfusionistes qui gèrent la CEC (circulation extra corporelle).